Accueil » Blog » Filetage à pas fin ou grossier : lequel est adapté à vos besoins ?

Filetage à pas fin ou grossier : lequel est adapté à vos besoins ?

Les filetages à pas grossier sont devenus le standard pour la plupart des besoins en fixation. Mais dans quels cas faut-il opter pour des filetages à pas fin ?

Les points forts des filetages à pas fin

Les filetages à pas fin présentent une meilleure résistance technique aux charges statiques. Leur diamètre mineur est plus large, ce qui se traduit en une section transversale plus large. Pour utiliser un filetage à pas fin dans le but d’augmenter la résistance, il faut s’assurer que le filet d’accouplement – l’écrou ou le trou taraudé – est capable de résister à la force additionnelle. Cela peut nécessiter l’utilisation d’un écrou plus épais ou un engagement plus important du filetage dans le trou taraudé. Veuillez garder en tête la règle fondamentale selon laquelle l’écrou doit toujours être plus résistant que le boulon !

Résistance à la fatigue des filets à pas fin

Les assemblages soumis à des charges cycliques sont souvent concernés par la rupture de fatigue. Une contrainte cyclique fréquente peut provoquer des fissures, généralement sur le premier filetage de l’assemblage soumis à la charge. Les études ont montré que les filetages à pas fin augmentent le pourcentage de la charge sur le premier filetage, ce qui peut réduire la limite de fatigue. Dans ce cas, le filetage à pas fin n’est pas la solution optimale.

Résistance aux vibrations des filetages à pas fin

Par le passé, la résistance aux vibrations était une qualité associée aux filetages à pas fin. L’angle d’hélice est plus petit, au moins en théorie, ce qui limite le desserrage. Toutefois, il implique un assemblage plus lent. En effet, l’angle d’hélice nécessite un angle de rotation plus important pour avancer, ralentissant ainsi le procédé d’assemblage. Pour faire face au desserrage par vibration, les fournisseurs de fixation conseillent généralement un mécanisme de verrouillage.

En conclusion, les filetages à pas fin ne doivent pas être utilisés pour les assemblages porteurs de charge, sauf cas particuliers et dans la mesure ou des tests ont été réalisés pour valider l’assemblage. Parmi les cas particuliers, on compte les matériaux difficiles à tarauder et les matériaux à parois fines. Pour les joints non porteurs de charge qui nécessitent un ajustement, les filetages à pas fin peuvent représenter une bonne option.

Si vous souhaitez des conseils pour choisir la bonne fixation pour votre projet, contactez-nous par e-mail à l’adresse ProvenProductivity@bossard.com.

 

Doug Jones
Ingénieur en applications
djones@bossard.com

Filetage à pas fin ou grossier : lequel est adapté à vos besoins ? by
Partager
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail
mars 30, 2018

Comments are closed.