Accueil » Blog » Décolletage vs. frappe à froid

Décolletage vs. frappe à froid

Si l’on compare les pièces fabriquées en décolletage et celles fabriquées avec procédé de frappe à froid, on se rend compte que les dernières se démarquent sur de nombreux points, comme les économies de matière première, l’élimination d’opérations secondaires et un bon rapport tête-tige. L’une des différences majeures est la résistance.

Les pièces frappées à froid sont plus robustes que les pièces décolletées pour les raisons suivantes :

• Écrouissage – Étant donné que le métal est en rotation pendant la frappe à froid, son taux d’écrouissage augmente à chaque frappe. Si un matériau plus souple comme de l’acier à faible teneur en carbone, de l’aluminium ou encore du laiton est utilisé, il sera renforcé par chaque matrice. Certaines classes d’acier inoxydable ne réagissent pas aux traitements thermiques postérieurs et ne sont renforcés que par un procédé de frappe à froid. Ainsi, la frappe à froid rendra l’acier inoxydable plus résistant que la décolleteuse.

  • Matériel de meilleure qualité – Le matériel utilisé pour la frappe à froid a été spécialement conçu pour le refoulement et l’extrusion. Il s’agit d’un matériel généralement de meilleure qualité que la barre de la décolleteuse.
  • Fibrage continu – Les lignes de grains sont compactées pour suivre la géométrie de la pièce, ce qui permet d’obtenir une pièce plus résistante.
  • Concentration de contrainte plus faible – La frappe à froid déplace le métal avec des moules ; les moules et poinçons doivent donc être conçus pour durer longtemps. Cela implique généralement un rayon de tête plus large, réduisant le contrainte sur la tête.

De nombreuses décolleteuses se font concurrence, mais le procédé de frappe à froid permet de former des pièces définitives ou quasi-définitives et offre à nos clients la possibilité de faire des économies. La frappe à froid gagne du terrain sur les pièces décolletées qui sont de plus en plus frappées à froid. Cela s’explique par les nombreuses chutes générées par le décolletage.

Toutefois, la frappe à froid ne convient pas à toutes les pièces. Certaines pièces dotées des caractéristiques suivantes sont plus adaptées au décolletage

  • Rapport tête-tige faible ou inexistant
  • Pas de forme unique
  • Pas de logement
  • Pièces courtes
  • Peu de diamètres différents
  • Matériel bas de gamme
  • Faible volume

La frappe à froid s’est avérée être une méthode très économique. Les chutes sont entre 1 et 3 pour cent pour la frappe à froid et jusqu’à 75 pour cent pour la décolleteuse. La frappe à froid offre également une finition de surface très lisse alors que celle de la décolleteuse est plus rugueuse. La texture lisse de la surface est appelée fini micropouce. Une pièce frappée à froid a généralement une finition de 63 micropouces, alors que celui d’une pièce décolletée se situe entre 63 et 125.

Convertir une pièce peut permettre d’économiser des centaines de milliers de dollars. Généralement, les économies sont dues à la réduction des coûts de matériels ou à l’élimination des opérations secondaires telles que les logements ou les faibles diamètres de tiges.

Les assemblages de plusieurs pièces peuvent également représenter une opportunité en les convertissant en pièce unique frappée à froid. Les clients utilisent deux pièces décolletées et les presses ensemble ou ils soudent deux composants, ou plus, ensemble. Cela peut permettre d’obtenir une pièce plus solide et de réaliser des économies importantes.

Bien comprendre les avantages de la frappe à froid est très important afin de reconnaître une bonne pièce frappée à froid et de détecter les opportunités d’économies.

Pour s’informer plus amplement sur les différences entre la frappe à froid et le décolletage, contactez-nous par e-mail à ProvenProductivity@bossard.com.


Décolletage vs. frappe à froid by
Partager
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail
juillet 10, 2014

Comments are closed.